Les voyageurs racontent...


dim.

16

avril

2017

Un voyageur raconte ses mésaventures suite à un voyage réalisé avec Nomade aventure au Sri Lanka

Un voyageur nous a alertés sur les conséquences qu'a pu avoir un guide incompétent sur son voyage au Sri Lanka.

Pour V.V.E qui prône depuis toujours le respect de la législation française en matière d'encadrement de trekkings, il s'agit d'un cas d'école qui permet de comprendre ce qui peut se passer quand un "guide" n'est ni diplômé, ni responsable devant le groupe qu'il encadre dans le cas de voyages sous-traités...

 

« Je me suis inscrit chez Nomade aventure, et ai acheté un voyage au SRI LANKA (SR151) pour la période du 8 au 24 janvier 2016.
À la première page du site internet, ce voyage randonnée était clairement défini comme «TRANQUILLE» et je ne voyais pas de difficulté à marcher de 2 à 5 heures tranquillement.


J'avais bien lu sur la fiche technique page 5 que certains passages pouvaient être de niveau dynamique. Seulement il s’est avéré que toutes les randonnées étaient de niveau intense…


Ce voyage « CEYLAN PASSIONNÉMENT » n'avait rien de tranquille.
On ne peut pas affirmer une chose et son contraire, c'est le cas du niveau affiché de ce voyage SR151.

Assez rapidement dans le groupe de 14 personnes présentes, nous nous rendions compte que le
rythme imposé par le guide était trop rapide, ce que constataient les habitués de trekking, ou les personnes participant régulièrement à des marathons.

Le guide Monsieur Ranjan K. ne semblait pas comprendre nos remarques, ne se préoccupant, essentiellement, que des personnes à fort potentiel de marche.

Lire la suite 0 commentaires

ven.

16

sept.

2016

Retrouvez les carnets de bord des missions cétacés en Méditerranée de Cybelle Planète

Retrouvez les carnets de bord des missions d'écovolontariat réalisées par Cybelle Planète pour la connaissance et la protection des cétacés en mer Méditerranée.

Cliquez ici

0 commentaires

ven.

06

févr.

2015

Une écovolontaire raconte son séjour avec Cybelle Planète au Pérou

«…  En décembre, j'ai pu participer aux projets suivants : - comptage et observation des perroquets, identification des papillons, suivi des grenouilles , entretien jardin potager, observation des traces de félins, mesure des arbres...Tout en participant à ces différents projets, nous passons du temps dans la forêt, et pouvons donc avoir la chance d'observer de nombreux animaux : singes (tous les jours), paresseux (exceptionnel !), insectes, grenouilles, oiseaux...
Le séjour était super, participer aux différents projets, passer des heures dans la forêt Amazonienne, était pour moi la réalisation d'un rêve. Dépaysant, convivial, instructif...
Mes conseils : 2 semaines d'écovolontariat, c'est vraiment trop court pour profiter au mieux de cette expérience…
Mes acquis : Continuer à respecter la nature, et avoir un comportement responsable dans les actions de tous les jours, notamment vis à vis de nos modes de consommation. La société de consommation, les emballages à tout va, l'huile de palme dans les produits industriels, les steaks hachés des hamburgers... ont tous un point commun de l'autre côté de la planète : la déforestation ! Nous pouvons agir ICI, pour protéger la forêt là-bas ! »
En savoir plus sur la mission

dim.

14

déc.

2014

Binôme accompagnateur - guide local : Pourquoi c'est important : Texte d'une voyageuse

Pour les treks sportifs et physiques, que ce soit en montagne, dans le désert ou sur d’autres terrains spécifiques, il est indispensable de se conformer à la législation française, donc au double accompagnement guide local – guide diplômé représentant l’agence émettrice, car là se pose le problème crucial de la sécurité.


Mais le tourisme responsable ne se limite pas au tourisme d'Aventure.

L'aventure n'est pas seulement sportive (et lointaine), elle est également culturelle et humaine.


Alors ce binôme a tout son sens et toute sa place aussi pour d’autres voyages (découvertes, randonnées, culturel, nature... etc.).


Je l'ai vécu dans beaucoup de voyages pour en être persuadée, mais j'en ai compris toute la signification et l'importance suite au voyage à un voyage réalisé à Cuba.


Durant ce voyage-là ce n'était pas un problème de sécurité et l’accompagnateur français qui était le concepteur de l’itinéraire n’avait nullement besoin de son diplôme d'accompagnateur en montagne pour nous accompagner sur ce circuit où nous ne faisions que des ballades et marches faciles.


Non, ce circuit ne pouvait tout simplement pas exister et n'avait de sens sans le binôme qu'il formait avec son ami guide local (dans ce cas c'était même un trio avec le chauffeur, lui-même indispensable au bon déroulement du séjour).


Lire la suite 0 commentaires

lun.

01

sept.

2014

Commentaires pour la première traversée de la Vanoise par Vanoise écotourisme


Encore envoûtés par "Le Bel Endroit" LA VANOISE ; nous vous remercions beaucoup pour votre implication à tous les niveaux contribuant à un séjour mémorable...

Marie-Hélène et Jean-claude


0 commentaires

lun.

12

mai

2014

Les voyageurs de Vanoise-écotourisme à Cuba racontent

Hola amigo,

Nous ici on se remets gentiment du décalage horaire...il fait froid et il pleut...un peu la déprime.

Mais bon on a la tête plein d'images et de merveilleux souvenirs.

Merci encore pour ce super voyage, on va s'en souvenir toute notre vie .....

Amicalement, José

0 commentaires

dim.

30

mars

2014

Commentaires de voyageurs de Vanoise écotourisme : séjours raquettes

Bonjour Jean-Pierre,
 
Comme convenu je t'envoie mon adresse mail pour avoir le lien vers la vidéo faite Vendredi après-midi.
Mais je voulais aussi te remercier bien sincèrement des 5 magnifiques sorties que tu nous as organisées la semaine dernière. J'ai des cartes postales plein les yeux. Et si l'année prochaine je reviens à Ste Foy ce sera encore avec plaisir que je repartirai en raquettes avec toi.
Cordialement.
Christophe.


A nouveau grand merci pour la belle journée de samedi que tu nous a permis de passer. Nous étions, toutes trois, très satisfaites de l'organisation et aussi touchées par l'accueil que tu nous as offert dans ton si beau chalet. Encore bravo !
Catherine

0 commentaires

lun.

16

déc.

2013

Texte de Teje Mechri en Birmanie, voyageur au long cours de V.V.E.

Impressions et impertinences de voyage :

 

« Le voyage n’est que prétexte !

Sinon pourquoi dépenser de l’argent, suer sous le soleil brûlant des tropiques, survivre aux piqures des moustiques, à la fatigue des transports et pire encore se contenter de baragouiner quelques mots avec les « amis » qui nous ont ouverts la porte et qui ne nous comprendrons jamais ?

Je n’ai bien évidemment pas de réponse à cela, si ce n’est que l’expérience de vagabond et surtout l’observation de « l’homo touristicus » m’a fourni de la matière à ce petit « racontage ». »

Lire la suite 1 commentaires
Loading
Heberger image
Heberger image
Heberger image