2019 - Une année douce et sereine ?

V.V.E Vous souhaite une année douce et sereine !
Pour cela nous sommes conscients que beaucoup de choses sont à revoir !
Et notamment :

Que les riches partagent pour qu'il y ait moins de pauvres, et que le mot solidarité s’applique aussi aux 10% qui empochent 90% des retombées économiques générées par le système qui nous est imposé, basé sur l’utilisation intensive des ressources de la planète, et le travail des gens d’en bas au bénéfice de ceux d’en haut.

 

Par ailleurs, nous ne voulons pas de privatisation des montagnes, des biens publics, de nos forêts...

 

Nous voulons :
Que les constructeurs automobiles privilégient de véritables solutions alternatives. Le tout électrique étant pire encore que ce qui prévaut actuellement !

 

Que l'industrie alimentaire et les agriculteurs membres de la FNSEA cessent de nous intoxiquer.

 

Que Monsanto, Bayer, ou autres remballent leurs OGM.


Qu'EDF cesse de nous vendre son énergie nucléaire.
Aujourd'hui tout le monde pourrait produire l’électricité dont il a besoin. Nous pouvons le démontrer avec les hébergeurs membres de notre réseau.

 

Que la Poste cesse d'augmenter le prix de ses timbres (encore 10% cette année !), ce qui contribue à asphyxier les petits éditeurs et les auteurs auto-édités !

Que les prisonniers réparent leurs forfaits auprès de la société plutôt que d'ajouter aux dépenses de cette-ci !

 

Qu'ATR (Agir pour un tourisme Responsable) cesse de labelliser des structures, ne proposant rien qui soit « responsable », et produisent des catalogues de 300 voyages et plus, sous-traités aux acteurs de terrain du monde entier.

 

Qu'ATD (acteurs du Tourisme Durable) remballe ses Palmes créées avant tout pour mettre en avant les membres d'un Jury microcosmique et contestable.

 

Que l'information demeure de l'information et pas de la communication au bénéfice d'intérêts privés...

 

Que le réchauffement climatique soit réellement pris au sérieux, et que des mesures soient enfin appliquées pour empêcher les émissions de CO2, et pas s’offrir un droit à polluer, assorti d’une campagne marketing, en les compensant...).

 

Que le citoyen redevienne acteur et pas pantin d'un système...

 

Bon, nous on continue d’y croire, même s’il reste à renverser beaucoup de montagnes !

 

V.V.E s’y emploiera..., comme elle le fit en 2018 avec le Salon Sol et Écotourismo qui a mis en lumière les acteurs véritables de l’écotourisme et du voyage solidaire.

 

2019, donne-nous tout cela et nous serons heureux !

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Loading