Barcelone, Venise, Dubrovnik : Les ravages du tourisme de masse

Voilà des années que V.V.E dénonce les conséquences de ce tourisme-là, notamment celui organisé par les croisiéristes...

 


Pendant ce temps-là, plutôt que de reconvertir les chantiers de St Saint-Nazaire vers des constructions utiles et orientées vers la transition énergétique, on préfère maintenir le statut-quo pour préserver 6000 emplois...

 


D'un côté 6000 emplois et de l'autre le saccage d'une part importante des destinations touristiques de la planète...
Cherchez l'erreur...

 


Même François Fillon était prêt à privatiser temporairement ces chantiers pour leur permettre de continuer à construire ces monstres des mers qui rendent ces lieux insalubres, inabordables (avec l'augmentation des prix des loyers) et impossibles à visiter par ceux qui préfèrent une découverte en immersion!

 


Qui, à part la maire actuelle de Barcelone, aura le courage politique de s'opposer à tout cela ?

 

Merci à ARTE de s'être saisi du sujet... http://www.arte.tv/fr/videos/066309-000-A/venise-barcelone-dubrovnik-les-ravages-du-tourisme-de-masse

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Loading
Heberger image
Heberger image
Heberger image