Réponse à l'article du Dauphiné Libéré sur la présence de loups à Couchevel

Réponse à l’article du Dauphiné Libéré

Des loups aperçus sur les pistes de Courchevel :

http://www.ledauphine.com/savoie/2017/01/27/des-loups-sur-les-pistes-de-courchevel

 

Le 28 janvier le Dauphiné Libéré indiquait que des loups avaient été aperçus, photos à l’appui sur les pistes de Courchevel, et que les restes d’un chevreuil avaient été également trouvés.

Madame Jeanine Bloch terminait son article en mentionnant que « le pauvre chevreuil » avait été totalement « nettoyé ».

 

Je suppose que cette « pauvre bête » aurait préféré continuer à être régulièrement dérangée par les skieurs hors-piste de la station, ou être poursuivie par un chien avant qu’un chasseur ne l’abatte « proprement ».

 

Quoi qu’il en soit, ce traitement de l’information, où un parti pris manifeste tente d’influer sur les consciences est « proprement » scandaleux !

Le loup est un prédateur, dont la place dans l’écosystème est justifiée par le maintien d’une population équilibrée et saine des proies qu’il affectionne.

 

Aujourd’hui, qui, sinon le loup, peut endiguer la surpopulation effective de sangliers, dans

une région où les modes de chasse ancestraux ne sont pas adaptés à cette espèce…

L’apparition de cette dernière à des altitudes élevées, étant en outre, une conséquence du réchauffement climatique, qui pénalise largement les éleveurs par le labour de

leurs alpages…

 

Où se trouve la logique dans votre conception anthropique de la présence du loup dans les Alpes ?

 

Quant à votre jugement sur la proie :

Le sort des animaux qui se retrouvent dans la composition des croquettes pour chiens ou des poulets élevés en batterie est sans doute beaucoup plus enviable que celui de ce « pauvre chevreuil » !

 

Le journal 20 minutes, lui, annonce « le massacre » d’un chevreau… S’il s’agit d’un jeune, je suppose que c’est encore pire…

http://www.20minutes.fr/lyon/2004363-20170128-savoie-loups-massacrent-chevreuil-piste-ski-courchevel

 

Pauvre presse nationale !

 

Elle s’est beaucoup moins mobilisée pour parler en 2015 de la non adhésion de 26 communes sur 28 au Parc National de la Vanoise…

Ce ne sont pas les politiques qui sont tous vendus, mais cette presse dont le rôle initial était de nous « informer », aujourd’hui dévoyée aux lobbies de tout poil et qui passent leur temps à « désinformer ».

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Loading
Heberger image
Heberger image
Heberger image