Introduction à notre dossier sur les accompagnateurs de trekkings en milieux spécifiques

Suite à la tenue d’une table ronde au Grand Bivouac d’Albertville sur le thème du tourisme durable, d’une polémique ayant suivi un article sur Trek Mag après la catastrophe au Népal et à un article de Voyageons Autrement relatant ces faits, V.V.E se doit de répondre à l’ensemble des contre-vérités énoncées en ces diverses occasions : Nous les traiterons dans 2 parties distinctes dans notre DOSSIER GUIDES qui suit : http://blog.voyages-eco-responsables.org/2014/12/04/dossier-accompagnateurs-de-trekkings-en-milieux-spécifiques-montagne-volcans-déserts-grand-nord/

 

1 - L’abandon des guides et accompagnateurs diplômés par les agences de treks en terrain spécifique est-il légal ?

2 – L’abandon des accompagnateurs diplômés est-il bénéfique aux territoires ? Pour que chacun puisse comprendre : Contre-vérités énoncées lors des événements cités en référence :

 

- L’abandon de l’accompagnateur diplômé est justifié et légal

- Les guides locaux utilisés par les voyagistes d'ATR (Agir pour le tourisme Responsable) sont tous formés et diplômés

- Les temps ont changé, il faut que les accompagnateurs se reconvertissent

- Le choix d'abandonner l'accompagnateur diplômé est dicté par les voyageurs

- Supprimer l’accompagnateur diplômé, employer un guide local seul, fait rester l’argent du tourisme sur les territoires

- ATR, c’est bien, parce qu’ils sont engagés depuis 10 ans

 

Déroulé des événements :

 

Acte 1 : ATR (Agir pour un Tourisme Responsable) veut communiquer sur ses 10 ans d’existence, demande aux organisateurs du Grand bivouac d’organiser une table ronde sur la question du tourisme durable.

 

Acte 2 : Voyageons Autrement est contacté pour couvrir l’événement et réaliser une opération de communication.

 

Acte 3 : Les intervenants sont soigneusement choisis : 3 membres d’ATR, 1 membre de l’ATES à qui ATR fait les yeux doux (Julien Buot, directeur d’ATR était Directeur de l’ATES (Association de Tourisme Equitable et Solidaire) jusqu’en février dernier), 1 journaliste de Voyageons Autrement, 1 anthropologue réputé.

 

Acte 4 : Lors de la table ronde, Daniel Truel représentant COPRELS (Collectif pour la défense d’un encadrement légal et sécurisé) intervient pour poser la question de l’illégalité de la plupart des encadrements de trekkings à l’étranger organisés par les membres d’ATR – Il n’est pas filmé, contrairement à l’ensemble des intervenants.

 

Acte 5 : Au cours des réponses apportées par les représentants d’ATR, plusieurs contre-vérités sont énoncées.

 

Acte 6 : COPRELS envoie un communiqué de presse à Trek Mag concernant la question de l’encadrement des trekkings.

 

Acte 7 : Trek Mag rédige un article sur la catastrophe au Népal et y insère un paragraphe sur COPRELS.

 

Acte 8 : Une polémique entre ATR – COPRELS et des Accompagnateurs en montagne indépendants, dont certains adhérents à V.V.E, prend forme dans les commentaires.

 

Acte 9 : Voyageons Autrement écrit un article qui se veut récapituler l’ensemble…

Ci-dessous le lien vers l’article de Trek Mag, la vidéo, et les commentaires (tout en bas) :

 

http://www.trekmag.com/avalanche-tour-annapurnas-apres-drame-polemique

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Loading
Heberger image
Heberger image
Heberger image