La Micro Propriété Solidaire

 

Et si nous changions les règles du jeu...

 

La Micro Propriété Solidaire, une alternative!

 

A en croire les chroniqueurs économiques, il semblerait que la crise financière s'éloigne. Méthode Coué ou discours d'experts affolés pour leurs emplois, qui croire ?
Peut-on repartir comme avant avec des marchés jouant aux apprentis sorciers, profitant de la naïveté des « gens » ou bien prendre notre destin en main et proposer des alternatives pour un monde plus juste ?

En créant un fond d'Investissement Social et Solidaire (I.S.S) nous innovons !

 

Chaque DonActeur suit en direct l'évolution de son investissement (500 euros) profitant directement à une population paupérisée (acquise au principe de la Micro Propriété Solidaire),  2011 sera l'accomplissement de nos deux premiers projets de Villages Vacances Solidaires en Mauritanie et en Haïti.

 

Inchallah !
Bonne rentrée à tous.
Teje Méchri Président de Tous-ensemble Développement

 

www.tous-ensemble.info

 

 

 

En quoi nous nous engageons !
Aujourd'hui 95 Don-Acteurs nous ont fait confiance pour réaliser un Village Vacances Solidaires qui en nécessite 1200.  Chaque DonActeur est informé qu'il récupérera son investissement au bout de 24 mois en cas de non réalisation d'un village.
Alors n'hésitez pas, ce placement est sans risque et solidaire!
N'est-ce pas les petites rivières qui font les grands fleuves ?
Des formules d'investissement plus accessibles!

 

 

 

Qu'est ce que la Micro Propriété Solidaire?

 

LE PUITS PERPETUEL...

 

 A l'heure de nouveaux bouleversements consécutifs aux soubresauts de la finance internationale, sommes-nous totalement à la merci de phénomènes qui nous dépassent? Parmi les moyens d'action à notre portée, le plus commun est, peut-être, la propriété.  En quoi pourrait-elle générer une économie solidaire?

 

 Il y a très longtemps, vivait, en Orient, mon arrière-grand-père. Il possédait un grand terrain avec un puits. Un jour, je lui ai demandé : « Grand-père, pourquoi les gens du village viennent-ils prendre notre eau ? » Il a souri et me répondit que les bienfaits du ciel et de la terre appartenaient à tout le monde. « Le père de mon grand-père », ajouta-t-il, « a creusé ce puits avec les habitants du village. Chacun, par sa force et son habileté, a permis d'atteindre la nappe, située à plus de 35 mètres de profondeur. Et c'est grâce au waqf * qu'aujourd'hui encore, chacun peut venir y puiser l'eau dont sa famille a besoin pour la maison et cultiver la terre. Toi aussi et ensuite tes fils, vous hériterez de cette charge, sans pouvoir, jamais vendre le puits ni même l'eau qui l'inonde ! »

 

 Qu'elle était bonne et fraîche, cette eau, dont nous nous régalions et qui abreuvait nos bêtes, les légumes du potager ! Chaque année, trois villageois venaient, à tour de rôle, vérifier l'état des parois et nettoyer le fond. A notre départ vers l'Europe, mon père vendit son bien, sauf le puits, à la condition expresse, formalisée dans l'acte de vente, que le nouveau propriétaire du domaine perpétuât le statut de celui-là. Aujourd'hui encore, le puits porte le nom de notre famille...

 

 Je reste imprégné de cette expérience. La Micro Propriété Solidaire (MPP) intègre totalement ce principe :

 

  • ·        Immobilisation (incessibilité) de la propriété individuelle pour le bien commun
  • ·        Conservation du patrimoine (dont la fonction est clairement définie) pour les générations futures
  • ·        Partage équitable des profits entre le légataire, les usagers et les employés
  • ·        Gestion collégiale (sous mandat collectif)
  • ·        Appel à l'épargne individuelle ou à sa force de travail
  • ·        Rémunération en nature
  • ·       

 

 Ce qui est immobilisé par le propriétaire, c'est, au-delà de la propriété elle-même, sa valeur. Vous avez placé une somme d'argent dans une entreprise à vocation humanitaire. Mais, à la différence d'un don, vous en gardez la propriété. Vous renoncez, seulement, à votre liberté de la négocier. Pour tout le reste, vous, puis votre héritier, conservez vos droits de propriétaire : administration, usufruit, etc., selon le contrat formalisé avec la structure gestionnaire du bien collectif.   

 

Utilisable par le simple particulier, une personne morale, jusqu'aux Nations-Unies - on songe, ici, au patrimoine de l'Humanité, notamment la propriété des génomes -  l'immobilisation de la propriété devient, ainsi, un outil de développement durable de premier plan.

 

Outil de développement durable

 

A l'instar du waqf, la MPP équilibre le rapport humain/capital dans une dynamique de donnant/donnant, replaçant l'homme au cœur du processus de création.

 

  • Le DonActeur est plus un investisseur qu'un donateur. Outre son soutien financier à un projet, il est partie prenante dans sa gestion et son évolution, et profite, à moyen terme, d'une compensation perpétuelle en nature (part d'usufruit).
  • Si la part de propriété demeure incessible, celle d'usufruit peut être transmise par légation à un tiers, hors de tout négoce, annulant ainsi toute velléité de spéculation.
  • Les populations bénéficiaires, outre qu'ells participent à sa définition, elles apportent leur force de travail dans la construction (valorisé par des parts sociales) elles pourront être employées et rémunérées en tant que telles, auront des représentants au conseil d'administration de l'institution et sont parties prenantes dans les décisions collectives.

 

C'est ainsi que chaque hôpital de Cordoue, en l'an 900, assurait la gratuité de ses soins, grâce aux bénéfices nets réalisés par l'immobilisation pérenne d'une entreprise dont le titre de propriété ad vitam aeternam figé.

 

Oui l'immobilisation pérenne de la propriété pourrait devenir un acte d'économie solidaire !

 

 Teje Méchri et Mansour de la Grange

 

 

 

* Le waqf - en arabe, « arrêt, immobilisation » - est un état particulier de la propriété, exclue définitivement du marché par décision de son (ses) propriétaire(s). Dès lors incessible et insaisissable, cette propriété peut être gérée sur le très long terme, au bénéfice d'œuvres sociales choisies par le(s) propriétaire(s). Le mode de gestion, qui s'étale désormais sur des siècles, doit être précisément définie par l'acte fondateur. Dans le cas présent, la mise en "waqf" du foncier et des investissements équipant ce dernier permet de mettre en œuvre une entreprise durable au service d'une communauté localisée.

Loading
Heberger image
Heberger image
Heberger image