Contre la dissolution de l’IFEN

VVE comme les JNE s’élève contre la dissolution de l’IFEN

Dissolution de l’IFEN :

Une source d’information précieuse qui disparaît

 

Les JNE (Journalistes et écrivains pour la nature et l’écologie) s’élèvent contre la dissolution de l’IFEN (Institut français de
l’environnement), officialisée par un décret paru au Journal officiel  du 29 novembre. 

Créé en 1991 à l’initiative de Michel Rocard, alors Premier ministre, et Brice Lalonde, alors ministre de l’Environnement, cet Institut était pour les journalistes et l’opinion une source précieuse, indépendante et fiable d’informations sur l’état de l’environnement dans notre pays. On se souvient entre autres de ses études retentissantes sur la pollution des rivières par les pesticides, ainsi que de ses épais rapports sur l’Etat de l’environnement en France.

Déjà, en 2004, la rétrogradation de cet établissement public en un service du ministère de l’Ecologie avait exprimé une volonté de reprise en main d’un organisme jugé trop libre. Cette mise au pas est aujourd’hui parvenue à son terme avec la disparition de l’IFEN, dont les moyens se trouvent absorbés par le Service de l’observation et des statistiques du Commissariat général au développement durable du  ministère de l’Ecologie.

JNE (Journalistes-écrivains pour la nature et l’écologie)
7 ter rue du colonel Oudot, esc. D1, 75012 Paris
www.jne-asso.org

Loading
Heberger image
Heberger image
Heberger image