Assistant chef de produit à 380 Euros par mois: Atalante en ligne de mire!

Atalante, un voyagiste qui communique activement sur l’éthique, propose toute l’année des stages «à responsabilité» pour des Bac+4 ou +5, avec un salaire de base «non négociable» à 30% du Smic.


Nous avons souvent évoqué sur Actuchomage le scandale des stages à répétition et le combat du collectif Génération Précaire sur cette forme d’esclavagisme imposée à la plupart de nos jeunes diplômés en quête d’un emploi durable et émancipateur. Tant que ce dumping social franco-français durera et que le gouvernement le cautionnera, nous en parlerons.

Un lecteur nous signale la «stagiophagie» du voyagiste Atalante qui propose toute l’année des stages à des jeunes si possibles déjà expérimentés, parlant impérativement l’anglais et prêts à exercer une responsabilité pour 380 € par mois => VOIR ICI : http://www.atalante.fr/actualites?1&3

Irresponsable ? Atalante, qui se qualifie d’«artisan» et «pionnier» du «tourisme responsable», vante ses «actions au Népal et en Tanzanie pour l’amélioration des conditions de travail des porteurs (équipement, nourriture, conditions d’hébergement…) et leur rémunération» alors qu’il facilite l’exploitation éhontée de jeunes Bac+4 ou +5 en France. Tel est «le monde en marche» que ces entreprises au double langage proposent à notre jeunesse.

«On se moque de la jeunesse, on la dégoûte, on provoque sa fuite à l’étranger», avait déclaré Génération Précaire quand Xavier Bertrand a entériné, fin janvier, le paiement à 30% du Smic des stages de plus de trois mois, l’Etat – lui-même stagiophage dans certains de ses ministères – prenant en charge les cotisations sociales de l’employeur. Pour Génération Précaire, la décision du gouvernement rend «stérile les discours sur la valeur du travail ou le pouvoir d’achat». Le collectif rappelle aux salariés que «nous sommes moins chers, plus jeunes, sans droits, disponibles presque dix ans et jetables une fois utilisés. Et nous ne cotisons toujours pas pour TA retraite… N’oublie pas, cher aîné, que ton destin est lié au nôtre et que notre faim risque de provoquer la tienne».

 

http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=4155>%20&name=News&file=article&sid=4155

 

Lu sur le site http://www.actuchomage.org/
Article écrit par Sophie HANCART 

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Loading
Heberger image
Heberger image
Heberger image